Jump to content

PhilonT

Gentil Contributeur
  • Content Count

    87
  • Joined

  • Last visited

About PhilonT

  • Rank
    Adorateur
  • Birthday 07/01/1967

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Centre Interêts
    "Ce n'est pas la destination qui importe, mais plutôt le chemin parcouru"

Recent Profile Visitors

826 profile views
  1. La question maintenant est de savoir si vous reviendrez une 11e fois en définitive ou bien devons nous reprendre le relais ?
  2. Séjour du 29.12 au 05.01 Nous étions 8 et présents (presque) en même temps que Lifou06 donc, deux familles avec 3 enfants de 4, 4 et 6 ans. Belle rencontre avec Lifou06 ;-) Nous étions déjà venu à la même période en 2013 et c'est avec un immense plaisir que nous sommes revenu à OPIO. Pour ma part je ne fais RIEN, lecture, soleil, apéro, restaurant :p Ma femme avait un forfait soins de 3 jours, elle en est sortie enchantée. Initiation pour les dames au Golf avec Mabu (avec qui j'ai fait 5 saisons à Tignes de 1999 à 2001 !!!). Belles retrouvailles ! Mon ami Benoit est très fan du cirque, qui il est vrai, avec le partenariat du Cirque du Soleil ,l'infrastructure et les GO's est une merveille. Les enfants étaient (évidement) très contents du Mini Club ! Grand soleil toute la semaine à bien contribué à la joie de notre séjour. Sinon idem que Lifou06. Bref une réussite. Nous envisageons (déjà) d'y retourner en Décembre !
  3. Merci pour ta réponse éclairante Nous étions en chambre Club Famille pour passer en chambre Supérieure, je pensais (naïvement) qu'elles étaient plus grandes... Bref... Vive le marketing Comment on fait pour se reconnaître ? J'arrive au bar avec un fanion Belge que j'agite frénétiquement ?
  4. Bonjour. Nous partons du 29.12.2018 au 05.01.2019 à OPIO et nous avons été "upgradé" dans une chambre Supérieure (!) Pour ceux qui connaissent bien le Village : une chambre particulière à demander ou à éviter ? Par ailleurs, des bons plans sur le Village ? Merci !!!
  5. C’est Canteloup ! Capter l’attention du public et le faire rire… un truc que vous avez tous les deux appris au Club Med ? En effet, j’ai appris qu’elle a été GO tandis que j’ai failli devenir chef de village, avant de bifurquer. De son côté, mon metteur en scène est un ancien chef de village et l’un de mes auteurs a lui aussi été GO. C’est une émission made in Club Med.
  6. Février 1999. La relève, la quille, je me casse d'ici !!! Bref, après près de 10 mois, au lieu de 6 prévus, à Magic Haïti mon successeur est annoncé ! 10 Mois (très) difficiles certes, mais que d'expériences en tous genres ! Direction DIEULEFIT, pour un stage de formation ORACLE, et puis fin de saison Hiver 1999 à Tignes Les Brévières avant de "monter" à Tignes VAL-CLARET pour (encore) la fin de saison Hiver 1999, et ensuite ce sera 5 saisons ( 3 Étés et 2 Hivers) au même Tignes VAL-CLARET, un réel bonheur ! Notons au passage qu'après ces 2.5 ans passé à Tignes, je fus envoyé le 16 Septembre 2001, à ARZIV (en ISRAËL donc) pour fermer le Village qui avait été évacué le 11 Septembre à 12h00... Mais ça c'est une autre histoire Le Club Med : quel bonheur et que d'aventures !!!
  7. Le Village est ouvert pour la saison Hiver 1998-1999. Les seaux de peintures ayant été équitablement distribués, nos GE's sont contents ! Les USA ayant décrété que leur ressortissants ne doivent pas partir en Haïti à cause d'insécurité et du SIDA, nous ouvrons donc le Village avec 30 GM's Canadiens passant directement de -30° à Montréal à +30° en 4h de vol, pour 60 GO's. Il est à rappeler ici, que nous disposons d’électricité, d'eau potable, du téléphone, d'une infirmerie et d'un médecin au Village ou tout proche en permanence. Heureusement le WE nous affichons presque complet avec les diplomates et riches Haïtiens qui viennent fuir Port au Prince pour les premiers et Piéton Ville pour les autres. Nous sommes le WE, plein de monde au bar, à la piscine et quelques irréductibles à la plage. On m'appelle au talkie d'urgence ! Un accident de la route vient de se produire devant l'entrée du Village, et la voiture accidenté (pas le bus) est entrée dans le Village. Nous leur devons donc assistance ! J'arrive à l'infirmerie ne sachant absolument à quoi à m'attendre, n'ayant aucune infos sur la gravité de l'accident. La médecin, me fait entrer dans l'infirmerie, et me montre le corps sans vie du garçon de 5 ans... Le père est gravement blessé, la mère n'ayant que quelques égratignures. Heu... Résumons, un mort, un blessé grave et une mère dévastée. OK. je reprends mes esprits, analyse la situation, et en concertation avec la médecin, on arrive à la conclusion qu'ils ne peuvent (évidement/malheureusement) pas rester ici. Ceci en restant discret par rapport aux GM's bien sûr ! Il s'avère par ailleurs que le mari blessé est un Haïtien, mais travaillant à l'ambassade des USA (cela a son importance). Évacuation en ambulance vers Port au Prince, il sera mort en arrivant, ou bien en fin de journée faute de soins adéquats. Je vais donc voir mon "ami" Colonel Français de l'ONU et lui explique discrètement la situation. "Je vais voir ce que je peux faire..." me dit-il Décision est prise d'une évacuation sur Miami en hélicoptère. Super ! Merci ! C'est alors que quelques minutes plus tard on voit atterrir juste derrière la réception sur le gazon près de la place d'arrivée ça : Pour info, c'est un Hélicoptère Russe loué par l'ONU. Pour la discrétion, on repassera ! Bref, tous seront évacués directement sur Miami. Le père sera soigné et guérira de ses blessures, leur fils est mort sur le coup par contre.
  8. Autres petites anecdotes pendant la fermeture : Haïti, paradis des trafiquants en tout genre, et surtout de drogue. Le Club disposait donc de "gardiens" posté à l'entrée bien sûr, à la centrale électrique et téléphonique, en patrouille dans le Village, et sur la plage afin d'éloigner, comble de l'hypocrisie, les trafiquants vers d'autres plages que celle du Club... Ils n'étaient pas bien dégourdis mais sympathiques (les gardiens pas les trafiquants !). LE vélo dont disposait les patrouilleurs avait encore une selle mais était complètement rouillé et je me demande quel effort quasi surhumain il fallait faire pour le faire avancer. De temps en temps, ceux sur la plage tiraient quelques cartouches, soit pour leur plaisir soit pour effectivement éloigner quelques embarcations louches, je ne l'ai jamais vraiment su. Par contre ce que je sais, c'est que je devais de temps en temps acheter des cartouches car ils n'en avaient pas/plus alors que bien sûr l'approvisionnement incombait normalement à leur compagnie ! Haïti, terre de contrastes, il y a certes énormément de pauvreté mais il y a quelques très riches aussi... Pendant tout mon séjours j'ai été en contact avec un représentant local du Club, une espèce de Don Corleone, extrêmement sympathique et affable. Il était vraiment motivé à aider le pays à attirer les touristes, bon, c'était lui qui vendait le Club localement aussi ! Connaissant tout le monde, et étant connu de tous, c'est lui qui m'a ouvert les portes de ONU et des GI's, du Cabinet du "Ministre" du Tourisme, etc. Il habitait Pétion Ville, le Beverly Hills de Port au Prince, où l'eau est livrée en camion citerne , où les groupes électrogènes tournent pendant les coupures journalières et où les gens vont une fois par mois en moyenne à Miami "faire leurs courses".
  9. C'est pas plutôt 100€ = 105 points ?
  10. Bonjour, Désolé je suppose que la question a déjà été posée ici ou ailleurs mais je ne trouve pas. Nous comptons partir en Août 2019 à KAMARINA donc avec nos 2 filles de 5 & 7 ans. Quelles est le meilleur emplacement pour les chambres et si vous avez les n° ? Plutôt proche centre ? Plutôt éloigné c-à-d qu'il faut bcp marcher je suppose ? etc... Merci !!!
  11. Ah bon ? Et vous en parliez dans quels termes ?
  12. Nous sommes début Décembre 1998, les GO's commencent à arriver pour l'ouverture du Village. Enfin du monde ! Enfin de l'animation ! Enfin quelqu'un à qui parler ! Les préparatifs de l'ouverture vont bon train, on prépare le restaurant, décore la boutique, sort le matériel sportif et animation. Bref une ouverture quoi ! Impossible de me souvenir le nom du CdV, c'est dire comme il m'a marqué... (Appel aux Macasiens pour retrouver son nom !) Une semaine de l'ouverture nous sommes au complet : 60 GO's. Projection de la première semaine : 30 GM's, tous Canadiens en effet ils passent de -30° à +30° en 4 heures de vol, le pied !. Il faut savoir que les USA avaient décrété que ses ressortissants ne doivent pas venir en Haïti à cause du SIDA, ce qui entre-nous est peut-être une sage décision. Le pays est toujours sans gouvernement, et PUNTA CANA est de l'autre côté de l'île et fait carton plein. Je ne sais plus quand il est passé de 1000 à 2000 lits mais il me semble que c'est à cette période. Haïti, la perle des Antilles, OK sous la dictature des DUVALIER et des Tonton macoute, certains toujours en action "à mon époque" (D'où cette propension peut-être à sortir les machettes lors de grèves...), est en ruine. Les usines de ciments sont à l'arrêt, plus d'exportation de canne à sucre ni de rhum, etc... Une semaine de l'ouverture, les conteneurs (tout est importé directement de Miami) frigorifiques de l'économat sont bloqués en douane. Petite visite de "courtoisie" au soit-disant Ministre du Tourisme. Je rappelle que nous avons 450 chambres sur 850 dans le pays, et que la "politique" est de relancer le pays par le tourisme (sic) ! Arrivée dans le bureau de la Ministre, l'affaire est cite réglée. Les douaniers attendent certainement leur bakchich pour faire sortir de la douane ou entrer dans le pays c'est selon. L'affaire est vite réglée. Je lui déclare que si mes conteneurs ne sont pas au Village demain, je n'ouvre pas le Village et renvoie tous les touristes à PUNTA CANA. Le lendemain nous avions nos conteneurs !
  13. Le très discret déplacement de Patrick Bruel à Vittel

PRESENTATION DU SITE

×
×
  • Create New...