Jump to content

tenjin

Membres
  • Content Count

    53
  • Joined

  • Last visited

About tenjin

  • Rank
    Adorateur
  • Birthday 09/12/1978

Profile Information

  • Sexe
    Homme

Recent Profile Visitors

712 profile views
  1. DERNIER CHAPITRE (partie 2) Moi qui avais senti le moment tant attendu arrivé, le moment parfait après un séjour de rêve, dans cette belle soirée ponctuée par une balade romantique au bord la plage sous les étoiles scintillantes, enivré par ce poème, cette envolée lyrique véritable reflet de mon amour... Et là c'est le drame. La bague est trop grande ! Miséricorde ! Après tant d'efforts à estimer sa taille, au milieu de la nuit avec une ficelle en prenant soin de ne pas la réveiller, pourtant si proche de la réalité j'ai fait l'erreur de confier la confirmation à sa copine qui m'a indiqué une taille à des années-lumière de la vérité. C'est pourtant avec les yeux humides qu'elle me dit OUI. Nous nous embrassons, nous enlaçons. Aussi nous rigolons, tout émus de ce voyage incroyable, de tout ce qui s'est passé depuis une dizaine de jours. Elle ne cesse de répéter que je suis fou... et c'est vrai, je suis fou d'elle. Nous profitons de ce moment en toute intimité. Magie. Remis de nos émotions un peu plus tard dans la soirée, nous décidons de profiter de cette dernière nuit en allant danser ! En arrivant, mes complices Paris, Eric et Saif viennent nous retrouver et nous féliciter, demandant bien sûr avec humour si elle a quand même dit oui. Je rétorque que de toute façon avec tout ce que j'avais préparé, même une fille qui me déteste aurait dit oui. Nous fêtons donc cette réjouissance ensemble ! Eric a la grande classe de nous offrir une bouteille de champagne que nous partageons avec plaisir avec nos amis pour cette dernière soirée. Nous dansons, nous nous amusons. C'est bon de profiter de ce moment mémorable ! Le lendemain, c'est le dernier jour. Nous apprécions les mêmes activités qu'à l'accoutumée, surtout depuis le bungalow sur pilotis ! Mais tout a déjà goût de nostalgie... nous ne voulons pas partir ! Kani a été riche en événements, en expériences, en sensations, en émois, en découvertes, en plaisirs....en amour. Tant de choses vécues, et pourtant tout cela semble avoir passé si vite. Le soir déjà, et c'est l'heure de prendre le bateau. Eric nous fait ses adieux sur le ponton, Saif nous accompagne jusqu'à l'aéroport. Le bateau vogue sur les eaux, l'île s'éloigne. Adieu Kani. Nous voici repartis pour de nouvelles aventures ! Epilogue J'espère que cette belle histoire vous a plue ! J'ai eu plaisir à la raconter, pas uniquement dans le but de la partager, mais aussi de l'immortaliser par écrit, pour garder une trace témoin de nos fiançailles. Cela fait presque une année maintenant... quand je pense à la difficulté de devoir préparer tout cela pendant des mois. Vous avez été un soutien incroyable et je vous en remercie ! Ça a été génial de faire cette surprise à ma chérie, même si cela a été très dur pour moi de devoir contenir mon excitation face à elle. Une année plus tard et que s'est-il passé ? Nous ne nous sommes pas encore mariés, nous devons encore décider de plusieurs choses, car nous aimerions que cela soit un moment réussi. Nous avons en tout cas l'envie de nous marier en petit comité, loin des « gros » mariages traditionnels. Nous explorons encore des idées pour en faire quelque chose de spécial. Nous avons le temps. Une année chargée pour moi professionnellement aussi, ce qui ne m'a pas permis de narrer nos aventures aussi vite que je l'aurais souhaité. Mais je trouve toujours le temps de m'occuper de ma chérie et de partager des moments de bonheur avec elle, et ce, chaque jour ! Nous avons un peu voyagé depuis, sud de la France en été (oui les plages ce n’est pas pareil !), Berlin en octobre et Paris en janvier. De bien beaux voyages, dans un cadre quand même bien différent du paradis Kani ! Nous allons repartir fin mars, et cette fois-ci destination Bali ! Ce ne sera pas au club, mais à l'intercontinental, mon père travaillant pour le groupe a pu nous obtenir des prix hallucinants. Nous nous réjouissons de repartir, pour revivre de fortes émotions et plaisirs dans un endroit idyllique. Vous allez rire, mais j'ai failli refaire le coup de la surprise à ma chérie ! Je dois avouer que cette fois-ci je me suis dit que ce serait quand même plus sympa de partager les préparatifs et l'excitation du départ à deux et c'est vrai que c'est complètement différent ! Voilà, un chapitre se termine, mais de nouveaux s'enchainent. Encore merci à vous pour votre soutien, pour votre patience et votre partage ! Au plaisir de lire vos commentaires, nous allons enfin pouvoir parler de tout ça tranquillement
  2. De nouveau à la bourre... mais cette fois-ci ça y est: la conclusion de l'histoire arrive! Et oui, l'un d'entre vous avait trouvé la cause du drame!.... suspens....
  3. Hehe on peut dire que vous avez de l'imagination! Vous m'avez bien fait rire avec vos spéculations peut-etre que l'une d'entre elles est la bonne?
  4. Haha pas mal ! Quand nous y étions il y en avait deux ! Mais non ce n'est pas ça
  5. Salut! Comment tu vas?

    Je voulais juste t'avertir que la suite de l'aventure a été postée sur le sujet! :) J'espère que tu auras plaisir à le lire.

    On en parle sur le sujet! 

  6. DERNIER CHAPITRE (partie 1) Comment se fait-il que nous nous retrouvons tout à coup dans cet espace 5 tridents, notre séjour rallongé d'une nuit et de deux journées ? En fait le départ a toujours été prévu à cette date, le lundi 27 avril au soir. Je suis resté vague sur notre date de départ au début du séjour puis j'avais décidé de dire à ma moitié que nous partirons le dimanche matin. En début de notre séjour à Kani, après avoir fait la connaissance d'Eric, chef du village et remplaçant de Merlin (que nous n'avons brièvement apperçu qu'une seule fois), il est venu me voir pour me parler de « mon plan ». C'était assez drôle puisque c'était je crois le 3ème ou 4ème jour, car il m'a dit que c'était impossible de m'attraper sans que je sois collé à ma chérie Il a donc du manigancer avec Saif pour qu'ils l'interpelle lors de notre vadrouillage au buffet à midi et donc puisse lui me prendre à part pour discuter. Il m'a dit qu'il savait depuis notre arrivée notre histoire. Cela est sans doute grâce à Miss92 qui a très gentilement envoyé un email à Merlin pour lui parler de mon aventure! Je te remercie du fond du coeur ! Eric me demande alors ce que je veux faire pour ma demande et je lui dit que je pense le faire à la fin du séjour mais que je me fie à mon instinct pour le bon moment. Il me dit qu'il nous offre la dernière nuit en pilottis. C'est vraiment très gentil de sa part, j'en suis forcément ravi et très excité ! Il me propose également un truc organisé avec tous les GO pour la surprise de la demande mais je lui dit que ce n'est pas mon style et que je préfère le faire en toute intimité. Il me dit alors qu'il peut nous préparer un petit diner romantique au bord de la plage le dimanche soir, où nous serions seuls et servis à table. J'hésite un peu parce que c'est un peu gros mais je me dit que ca peut être sympa et j'insiste donc sur le côté « sobre » de ce diner. Nous passons donc la journée à profiter de cet espace 5 tridents, de la chambre et de nager aux alentours. C'est vraiment magique d'avoir, sur le balcon, un escalier avec une petite plateforme pour directement piquer une tête dans cette eau turquoise. Un vrai paysage de carte postale. J'ai oublié de vous dire mais Eric nous a gâté en nous offrant tout simplement un des bungalows le mieux placé ! C'est le numero 112, en bout du premier embranchement, donc sans aucun vis-à-vis. Génial ! La salle de bain était très agréable aussi, assez spacieuse avec une douche et surtout une baignoire au bout de la pièce, entourée de fenêtres vitrés et donc avec le panorama et le coucher de soleil au première loge. Vraiment sublime. En allant nager aux alentours nous avons surpris une énorme raie cachée dans le sol qui a eu plus peur que nous et qui s'est enfuie rapidement, une belle rencontre. Il y a très peu de profondeur dans ces alentours mais le courant est quand même relativement fort, pourtant pas en apparence. On a donc un peu galéré pour revenir au bungalow. De retour sur la petite plateforme j'en profite pour m'emparer du jet d'eau à disposition pour copieusement arroser ma chérie dans un bel élan de rigolade. Quel bonheur de pouvoir encore profiter un peu de ce paradis. Nous avions également à disposition une personne pour répondre à nos moindres attentes, joignables par téléphone. Mais nous n'avons pas une seule fois fait appel à lui. J'ai voyagé dans beaucoup d'hotels de luxe, notamment parce que mon père travaille pour un grand groupe hotelier, mais nous n'avons jamais été très porté sur le fait d'avoir des « serviteurs ». Je suis déjà reconnaissant des serveurs, balayeurs, femmes/hommes de chambres, etc. Je me sens gêné d'avoir un statut « privilégié » donc je préfère rester humble et me débrouiller tout seul. Nous allons également nous promener en fin d'après-midi et en rentrant nous découvrons, ma chérie avec curiosité et moi avec effroi, une petite table installée sur un bord de plage avec un énorme coeur l'entourant. C'est sûr qu'à ce moment elle se pose un peu des questions. Forcément, là ca commence à sentir le sapin. Elle me demande donc si c'est pour nous et qu'est-ce que je lui ai encore préparé. Je ne me laisse pas démonter et lui dit qu'Eric m'a proposé de manger une fois au bord de la plage mais que je ne pensais pas que c'était cela... à moins qu'il croit que nous sommes en lune de miel ou que cette table soit destinée à un autre couple d'honeymooner. L'explication passe. Ouf. Mais pour être honnête je commence à la sentir de moins en moins cette soirée « demande ». Je me dis que ce ne sera sans doute pas le cadre que je désire pour lui demander sa main. Bon on verra bien, l'instinct m'a guidé jusqu'ici alors je lui ferai confiance jusqu'au bout. Le soir venu nous nous dirigeons vers l'accueil de l'espace 5 tridents et demandons à Paris si notre table est prête. Je fais le type surpris quand elle nous amène vers cette fameuse table, disant qu'ils nous ont déroulé le tapis rouge pour pas grand chose. Ca gêne un petit peu ma dulcinée, c'est vrai que nous sommes tout deux plutôt discrets et n'aimons pas spécialement être sous le feu des projecteurs... ce qui était vraiment le cas au sens propre comme au figuré : dans l'obscurité de la nuit nous étions éclairés par des projecteurs ! La table était jolie, Paris était adorable avec nous. Nous avons donc mangé un repas spécial, avec une entrée de foie gras suivie d'un délicieux homard. Bon pour le foie gras c'était un peu embarrassant puisque ni ma chérie ni moi-même en mangeons. Le homard était très bon ! Nous finissons notre repas mais comme je l'avais pressenti,je n'étais pas dans le bon « mood » pour faire ma demande. Ca aurait fait un peu faux et je vois bien que ma chérie a envie de sortir de cette « mise en scène ». Je propose donc une petite balade à la lueur des étoiles... Nous discutons et rions ensemble, regardons les petits requins dans l'eau, profitons de cette dernière soirée sur cette île merveilleuse, déjà source de souvenirs inoubliables et nous faisant palper dès lors un sentiment de nostalgie. Ca y est. « LE » moment est là. Je le sens, je le ressens. Je sais que j'ai bien fait d'écouter mon instinct qui m'a conduit à attendre ce moment précis, qui m'a poussé à organiser cette belle surprise, qui m'a fait vivre depuis deux ans déjà une aventure formidable avec elle au quotidien, qui m'a inspiré le courage de tenter de la séduire, qui m'a susurré lors de notre première rencontre que nous étions fait l'un pour l'autre. Je lui tiens la main et je lui dit que j'ai écris un petit poème pour elle. Je prononce chaque mot avec mon coeur, mes yeux sont rivés sur les siens. Étonnamment, ou pas, je me sens à la fois très tendu et très serein et au fur-et-à-mesure des vers qui se succèdent je prens de plus en plus d'assurance alors que l'émotion devient presque intenable. La dernière partie pourrait me faire éclater en sanglots d'amour mais je tiens bon. La dernière rime s'envole vers elle alors que je lui présente la bague de fiancaille, fruit de recherches inlassables pendant des mois et qui représente parfaitement l'amour que j'ai pour elle. Et là... c'est le drame.
  7. Salut à toutes et à tous! Je suis de retour et j'ai pris le temps de presque terminer la narration de mon aventure. Je vais publier la premiere partie du dernier chapitre. J'espère que cela vous plaira et j'attends de vous vos commentaires et réactions J'essaierai de terminer la partie 2 du dernier chapitre, et donc la conclusion finale et ses explications, la semaine prochaine. Je sais que souvent j'annonce des dates et que je ne les tiens pas mais cette année fut très chargée en travail et autres obligations... J'en suis désolé et j'espère que cela ne vous a pas fait perdre l'intérêt de mon histoire. J'aimerais bien aussi, une fois que tout sera terminé, de mettre à jour tous les "chapitres" avec quelques photos pour que la lecture (ou re-lecture ) soit encore plus immersive. N'hésitez pas à commenter ca me fait plaisir d'avoir des retours. La fin de cette partie terminant en cliffhanger (et oui désolé) ce serait marrant d'avoir vos pronostiques sur la fin de l'histoire! Lachez-vous! Plus il y aura de commentaires, plus ca me motivera à finir vite la toute dernière partie!
  8. Hehe Loukoum, mais je fais attention à ne pas spoiler! Le dénouement n'est peut-etre pas forcément celui que vous pensez... le suspens doit être maintenu
  9. Haha pas de soucis, tout cela n'est pas grave. Pour ma copine, c'est vrai que le fait que je lui dise (oui parce que j'ai bien fini par lui en parler après tout ca) que je m'étais livré de la sorte sur internet l'a un peu surpris de ma part. Mais elle comprends que j'avais, en dehors de mes amis proches, besoin de partager tout cela. Pour la narration de l'aventure sur place, il n'y a aucun problème à ce niveau. Elle ne voulait juste pas que nos tetes soient exhibées sur internet, avis que je partage. Mais si vous voulez des photos "neutres" des paysages de la-bas c'est tout à fait possible. Bon j'ai avancé la suite des aventures, j'attaque en ce moment la dernière soirée! Celle de tous les enjeux!
  10. Je suis ravi que cela plaise à toi et à d'autres. Ne t'inquiètes pas je ne me soucie pas des autres commentaires, j'ai juste trouvé ca curieux quand je suis revenu ici mardi pour donner des nouvelles... Surtout que je ne vois pas trop pourquoi le fait que je n'ai plus posté la suite du récit décrédibilise plus mon histoire qu'au début? Et surtout je ne vois pas trop dans quel but je le ferai. Cela dit pour toutes celles et ceux qui se plaisent à rêver de cette histoire, je vous garanti que non seulement elle est vraie mais qu'en plus il n'y a aucune exagération! Il y a bien sûr des détails dont je ne vous fait pas part, pour des raisons personnelles (intimes par exemple. Non pas que le sexe voyons!) mais aussi pour des raisons "dramatiques" car ils n'apporteraient rien à l'histoire. Je vous fait donc un "condensé", une synthèse de ce voyage surprise qui est la chose la plus incroyable que j'ai fait de ma vie pour quelqu'un.
  11. Merci E-Raw! Oui je pense aussi. Je trouve d'ailleurs curieux qu'on puisse penser à quelqu'un qui invente tout ca... Ca m'a demandé une telle énergie de mettre sur pied ce projet, si en plus j'avais tout inventé pour rien et en plus en devant imaginer les fausses reactions des gens concernés... ca fait un peu beaucoup pour faire une blague sur un forum. En tout cas je souhaite bien achever l'écriture de cette histoire, que je la poste ici ou non. A voir si cela interresse toujours les gens et surtout si ils veulent bien en discuter C'est aussi pour ca que je poste ca ici, pour qu'on puisse en parler et que vous me donniez votre avis et vos impressions. J'avais deja commencé à écrire cette partie IV il y a longtemps, je l'ai terminée aujourd'hui mais du coup j'ai perdu plus d'une demi-journée de boulot que je dois rattraper maintenant! argh Bon je vais essayer de poster la derniere partie (qui sera peut-etre scindée en deux!) d'ici la semaine prochaine. D'ici là j'ai toujours un peu de temps pour discuter de tout ca ici en répondant à vos messages.
  12. Partie IV : Je vais vous raconter notre petite sortie « pique-nique langouste ». Le matin nous avons donc rendez-vous sur le ponton pour partir en expédition. A noter que le groupe a été scindé en deux : les francophones, une vingtaine de personnes, et les asiatiques, à peine 6 larrons. Chaque groupe son bateau, donc certains moins à l'étroit que d'autres. Embarqué sur le bateau avec notre attirail pour la plongée libre, nous nous réjouissons de pouvoir nager dans deux spots sensés être « somptueux » et entre-coupés par un petit repas sympathique sur une petite île. Même pas dix minutes de bateau et voila que le pilote, un local charismatique arborant fièrement une saillante moustache, s'écrie déjà « Dolphin ! Dolphin ! ». Ah bon ? Il les a commandé et ils sont déjà là ? Ok on se dépêche et on va regarder ca sur le pont du bateau. Mazette, ils sont venus nombreux les bougres ! Il tournent autour de notre bateau, s'éloignent rapidement, puis reviennent toujours rapidement. Je mitraille de photos, ravi d'avoir pris mon dslr pour l'excursion. Satisfait de prendre de superbes clichés je vois du coin de l'oeil un couple sauter du bateau pour rejoindre les dauphins. Diantre ! Pourquoi n'y ais-je pas songer plus tôt. Ni une, ni deux, ma chérie et son fidèle acoylte (oui c'est moi) nous élançons dans l'eau avec enthousiasme et candeur, sous l'oeil médusé, voir zombifié des autres occupants du bateau n'ayant pas l'air d'avoir un quelconque sentiment d'opportunisme et d'initiative. On essaie de rattraper les dauphins, mais nos sympathiques cétacés se déplacent diablement vite sous l'eau comparé à de pauvres homo sapiens, bien que palmés, finalement bien gauches dans l'élément liquide. De plus il est difficile de les repérer une fois dans l'eau. On arrive à se rapprocher quand même. Alors qu'en surface ils avaient l'air d'être 7-8, il se trouve sous l'eau que nous distinguons une bonne vingtaine d'individus ! Quel pied, c'est magique ! Nous remontons sur le bateau, heureux de ce premier contact avec la faune sauvage sous-marine de l'expédition du jour. Quelques personnes sur le bateau semblaient aussi heureux de cette rencontre, le reste des gens (appelons-les les figurants puisqu'ils étaient en majorité sur tout le séjour), ne laissaient filtrer aucune émotion particulière... genre « ouais c'est les Maldives quoi... » Hum. Nous arrivons ensuite sur le premier endroit pour se dégourdir les palmes, et effectivement c'est supérieur à ce que l'on peut voir lors des sorties snorkeling gratuites. Il y a des coraux, de beaux poissons de tailles et de sortes différentes. On passe un moment très agréable à voguer dans ses eaux. Je fais ce que je peux pour dompter cette nouvelle petite caméra acquise avant notre départ pour filmer sous l'eau avec laquelle il faut être TRES stable pour avoir des images regardables. De retour sur le bateau nous nous dirigeons vers la petite île qui fera office de lieu du repas. Nous passons à côté d'autres resorts avec bungalows mais ils ne donnent pas forcément plus envie que ceux du club, ils sont un peu tristounets. La petite île, grande comme mon salon, nous accueille avec ses 2-3 locaux déjà au fourneaux, ou plutôt au grill, pour nous préparer nos plats. Il y a des pommes de terre, du poisson, et des langoustes bien sûr qui étaient pas mal du tout (ce n'est pas du gastro mais elles étaient fraîches et grillées, simplement, et « ca passe bien »). Nous passons donc un moment très agréable et repartons ensuite pour un autre périple aquatique. Sous l'eau nous avons la chance de voir beaucoup de requins à pointes noires. Certains sont relativement grands, bien plus que ceux que nous pouvons observer près de l'île. Logique car ce sont les petits qui viennent vers les côtes puis une fois adulte prennent un peu le large. Un gros adulte se dirige vers moi alors que je le film avec la camera, et m'évite au dernier moment. Super instant ! En plus immortalisé Nous allons ensuite à un autre endroit et le responsable du groupe, le local moustachu, essaie de nous trouver des raies. Et il finit par en trouver ! Elles sont vraiment très grandes mais malheureusement elles sont à plusieurs metres au fond donc je ne peux pas les approcher. Cela reste quand meme une excellente rencontre bien sûr. Nous rentrons ensuite à Kani. Cette excursion était vraiment sympa et nous ne la regrettons pas. Nous avons fait également connaissance avec deux autres couples de francais avec qui nous avons partagé par la suite quelques soirées. Je ne vous ai pas encore parlé du « petit village balinais » présent au centre de Kani. C'est un centre de soin avec des balinaises qui proposent, entre autre, divers types de massages. Tout le long du séjour nous les voyions proposer un massage express devant la réception, histoire de donner envie aux GMs de franchir le pas et de s'offrir un soin complet. Nous avons effectivement été tenté. Nous nous prévoyons donc une petite session bien-être avec un massage en couple. Arrivé dans ce havre de paix, jardin coupé du monde et parsemé de fleurs, plantes et petits bungalows, nous sommes pris en charge par deux balinaises qui vont prendre soin de nous. Nous choisissons les senteurs des divers produits dont nos corps vont être enduit puis le massage commence. Les yeux fermés, les odeurs nous stimulent les sens, le chant des oiseaux nous emporte. Quel agréable moment ! Bon j'avoue que j'ai été un peu surpris quand la petite balinaise est montée pied nu sur mon dos pour me « piétiner ». Traitement de faveur que n'a pas eu ma dulcinée, sans doute de stature trop fine pour supporter le poids de la demoiselle. Profondément relaxés nous nous sentons sereins et surtout prêt à continuer notre voyage de rêve. Vous souvenez vous de cette petite île en face de l'autre côté de Kani ? J'y avais projeté une possibilité d'y faire ma demande lors d'une petite aventure pic-nique soit-disant improvisée. Je lui proposait alors de s'y rendre. En arrivant de l'autre côté de Kani, donc pas loin derrière notre chambre, nous voyons que cette partie de Kani est encore plus déserte que l'autre. Les asiatiques (la majorité de la clientèle) préférant rester dans les chambres parait-il (?!?). Le vent est plus fort de ce côté.... beaucoup plus fort. Il y a beaucoup plus de courant que l'autre jour et nous commencons à mettre nos palmes pour traverser. Je suis à peine chaussé d'un pied que le courant m'emporte à plusieurs mètres, la deuxième palme à la main ! Nous sommes hilares. J'arrive à peine à revenir sur le sable. Après des efforts pénibles, quand même rendus plus difficiles par le fait que je rigolais comme une baleine, je parviens à rejoindre ma douce. On se met très vite d'accord que ce n'est peut-être pas une bonne idée et que nous ne réussirions sans doute pas à rejoindre l'autre île dans ces conditions. J'avais décidé de toute façon que je ferai ma demande quand je sentirai que le moment est arrivé et pour l'instant ce n'était pas encore le cas. Nous nous décidons notamment de prendre une autre excursion, celle en jet-ski avec snorkelling. Il y a plusieurs options mais celle que nous retenons, malgré son prix élevé est celui de se retrouver seuls avec le guide local. Dans cette option nous avons la possibilité de découvrir deux spots « incroyables » et la visite de Malé. Nous expliquons au guide que nous ne sommes pas vraiment interressés par la visite de Malé et que nous préférons maximiser le temps de la sortie pour voir un spot en plus. Ravi de cette démarche, le guide nous propose avec enthousiasme de profiter du temps en plus pour partir très loin de Kani, chose que nous n'aurions pas pu faire en temps normal, pour nous faire découvrir ses endroit préférés. C'est un amoureux de l'océan et de la faune marine. Il lui a fallu des années pour trouver les meilleures endroit selon les saisons. Super !! Il me demande si j'ai deja fait du jet-ski, je réponds que oui mais cela faisait des années et un petit rappel me ferait du bien. En 20 secondes il m'explique le fonctionnement et les précautions à prendre. Hop un gilet de sauvetage et c'est parti ! ...comme une fusée. Le guide part devant nous à une vitesse ahurissante. N'étant pas encore très à l'aise avec l'engin et ayant ma chérie accrochée derrière mois je reste prudent et préfère m'accorder quelques minutes pour apprivoiser l'engin avant de pousser le moteur à fond. Et là..... on s'envole ! Lorsque j'avais fait du jetski c'etait avec des engins un peu pourris. Ceux-là étaient récents et avec un bon moteur ! A fond on arrivait presque à 100 km/h !!! Et là ma chérie s'agrippait à moi comme un Koala pas encore sevré, ballottée dans tous les sens ! Moi-même j'avais du mal à me tenir correctement dessus tellement la puissance du bolide nous propulsait. On se prenait en plus les vagues en pleine poire. Et j'en ai bu de l'eau, tout simplement parce que j'ai eu un fou rire pendant au moins 10 minutes. Ma dulcinée aussi, se rendant compte de l'absurdité de cette situation et me voyant complètement hilare, s'est aussi mise à rire de plus belle. C'était un moment génial. Il y avait bien sûr l'adrénalyne de la vitesse, mais tout cela était aussi mêlé à ce sentiment de liberté (les atolls défilaient à nos côtés vélocement) dans la découverte de ce monde merveilleux. Plus qu'un simple moyen de transport, ce jet-ski nous a offert l'impression inoubliable de voyager dans le cosmos du paradis. Le guide nous emmène très loin et le voyage vaut à lui seul le détour. Il nous fait découvrir en tout 4 spots très différents où l'on découvre les merveilles des Maldives. Nous avons notamment eu la chance de nager pendant quelques minutes avec une magnifique tortue. Des souvenirs magiques plein la tête (et plein la carte sd de la caméra), ce périple n'a été entâché que par une petite chose : ma pulsion meutrière instantanée lorsque nous avons vu des touristes chinois partir d'un petit îlot désert de 15m2 en laissant des sachets en plastiques, bouteilles, etc. Comment peut-on être aussi stupide ? Mais que fait la séléction naturelle bon sang. Après m'avoir empêché de rattraper leur bateau avec le jetski pour les noyer chacun leur tour, ma dulcinée et moi-même avons profiter de ces derniers instants dans ce paradis perdu en croisant la route d'autres tortues, poissons, coraux, etc. Cette excursion valait jusqu'au dernier centime de son prix pourtant prohibitif. Un sentiment de plénitude pourtant déjà mêlé à la tristesse à la perspective du retour à Genève qui se profilait de plus en plus. Nous étions vendredi et devions partir le dimanche tôt dans la matinée. Nous profitions alors de chaque instant. Puis nous arrivâmes au samedi soir et nous passons une soirée génial, nous faisons tout d'abord la fête puis nous passons ensemble un moment très romantique. Génial. Mais le moment de lui demander sa main n'est pas arrivé comme j'en avais envie. Je m’abstiens donc. Nous avions préparé nos valises le samedi soir avant d'aller manger, donc nous nous levons le dimanche matin déjà prêt à partir. Ils viennent nous chercher nos valises et nous nous dirigeons vers la réception pour attendre notre bateau. C'était un séjour incroyable... et c'est vraiment très dur de devoir partir. Je reviens de la réception et propose à ma chérie d'aller faire un petit tour en attendant notre bateau. Je lui dit qu'Eric nous a permis d'aller faire un petit tour à l'espace 5 tridents avant d'aller à l'aéroport. Nous passons donc dans la zone des pilotis. Le bar/lounge est vraiment très sympa avec tout autour des sortes de hamacs au ras de l'eau, magnifique ! Nous nous promenons sur le ponton des villas sur pilotis et arrivons au bout. Elle me dit qu'elle aimerait bien savoir comment c'est dedans. Je lui réponds : -J'ai encore ma carte magnétique ce serait marrant que ca marche pour ouvrir la porte. -Pff n'importe quoi. -C'est de l'électronique, tout est codé n'importe comment de nos jours, on sait jamais. Je me dirige vers la porte. -Mais arrête on va te prendre pour un voleur ! Clic. La porte s'ouvre. Sa machoir était proche de toucher le sol. Je lui dit de venir avec moi. On entre tous les deux et on y découvre l'intérieur très joli de ces villas. Ca a un peu vieillit et mériterait un rafraichissement mais c'est vraiment beau et accueillant. Elle avance timidement. Je pose mon sac et je lui dit avec un grand sourire : -Ca te dirait de rester une nuit de plus et de partir demain soir ? Elle me saute dans les bras ! Nous avons encore deux journées et une nuit pour profiter de Kani dans cette superbe suite ! Et non, l'histoire n'est pas finie !!
  13. Rebonjour a toutes et à tous! J'ai plusieurs choses à dire. Tout d'abord je suis désolé de ne pas avoir donné suite à mon histoire. J'ai été débordé de travail et d'autres événements dans ma vie qui ont mis un peu de côté ce projet de témoignage de nos vacances. Ensuite j'ai lu, avec un peu de déception pour ne rien vous cacher, ce sujet: http://www.macase.net/forums/topic/18000-les-echanges-avec-tenjin-a-propos-de-kani/ J'ai été un peu surpris de voir que certains ont pu penser que mon histoire était un mythe ou une invention. Je tiens à préciser ici que ce n'est pas le cas, et que je me suis livré à vous en toute sincérité et ce que j'ai raconté est la vérité. Il faut bien comprendre qu'écrire cette histoire prend un temps considérable. Certains ont pu apprécier le style d'écriture, et j'en suis ravi, mais pensez bien que ces paragraphes ne s'écrivent pas en 5 minutes. J'ai la volonté que ce soit bien écrit parce que cela me sert aussi de souvenir personnel pour cet événement qui a une immense importance dans ma vie. Je suis un perfectionniste (pour ceux qui ne l'auraient pas deja remarqué) et c'est sans doute cela qui m'a un peu éloigné de la narration de cette fabuleuse aventure. Je ne voulais pas la terminer "à la va-vite", écrire 10 minutes entre 2 taches à faire pour mon travail (je suis freelance en plus donc je dois m'auto-gérer pour mon boulot). J'ai besoin de temps, de pouvoir me replonger dans ces moments que nous avons vécu. C'est d'ailleurs une grosse culpabilité qui me hante vis-à-vis de cela. Car j'ai l'envie de finir ce "roman" de mon histoire. Je suis toujours dans une période de travail intense mais j'ai pris la décision de me replonger dans ce projet et de terminer tout cela de belle manière, même si je risque d'être un peu moins exhaustif que pour les premiers paragraphes. Je ne peux pas laisser cela en suspens. Donc non tout cela n'est pas un canular, je me suis mis à nu à vous depuis le début. Je vous ai montré mes envies, mes rêves, mes doutes aussi.... tout cela était en toute sincérité. Je vous prie donc de bien croire à mon histoire, car elle mérite d'être partagée. Alors ai-je été plaqué comme le dit un membre sur l'autre sujet de discussion? Est-ce que la fin du voyage c'est fini en "happy end"? Y a-t'il autre chose derrière tout cela? Un climax inattendu? Un dénouement surprenant? ... et bien vous le saurez très bientôt. Je vous promets pour très bientot un nouveau, mais petit, chapitre pour relancer tout cela! Je regarde les photos et les videos en ce moment, je suis à nouveau "kani"!
  14. Je suis toujours là, vraiment navré de vous faire attendre! Mais je n'ai pas beaucoup de temps pour écrire en cette période. J'ai avancé le prochain chapitre je vous le promet d'ici ce week-end! Ce n'est pas un problème d'inspiration, loin de là! Je n'ai qu^à me replonger dans ce séjour et tout me vient naturellement. Après c'est sur que j'aime bien pauffiner mon écriture pour la rendre agréable pour vous, très cher "public"
  15. Et voila la suite! Partie III : Le rêve Avant la suite de cet incident, petit retour en arrière sur le début de la journée de lundi (donc notre 2ème jour). Le matin au petit-déjeuner nous croisons Eric, le chef de village remplaçant de Merlin. Je lui expose le fait que j’avais fait la demande d'être au calme et que la localisation de la chambre semblait pourtant en être l'opposé. Je lui demande donc si c'est possible de changer de chambre. Ce qui est bien avec la plupart des GO là-bas, et surtout avec Eric, c'est qu'ils ont l'air réellement concernés par nos problèmes et ont le désir de faire en sorte que les gens se sentent le mieux possible. Semblant désolé de cette insatisfaction, il me dit qu'il va regarder ce qu'il y a comme chambre de libre et qu'il me tient au courant à midi. A midi justement, il nous retrouve au repas et nous annonce que notre nouvelle chambre sera prête dès 14h. Elle se situe à l’extrémité de l'île mais se trouve quand même côté soleil couchant, c'est la chambre 258. Il nous dit d'aller faire un tour la-bas et regarder si ca nous convient, dans le cas contraire il nous trouvera autre chose. Sympa ! Nous le remercions chaleureusement pour la résolution rapide de notre petit souci. Le truc c'est que nous avons plongée bouteille en mer l'après-midi donc nous lui disons que nous ferons le déménagement en fin d'après-midi. La plongée se déroule comme je vous l'ai déjà contée, avec visite chez le médecin en fin de journée et plutôt mauvaise nouvelle pour le planning des vacances. C'est un peu dépité que nous rentrons à la chambre pour repaqueter les valises. On a déjà les clés, la réception se charge d'amener les grosses valises dans la nouvelle chambre. Elles arrivent en fait en même temps que nous. On peut dire que la chambre est le plus loin possible du centre, mais nous aimons marcher et cela ne nous dérange pas. Le coin est sympathique, la plage devant est jolie, il y a des transats, des cocotiers, et encore une fois quasiment personne ! Nous apprécions ce nouvel endroit et nous ouvrons la chambre en croisant les doigts..... ... elle est magnifique ! Ce sont les nouvelles chambres réalisées récemment. C'est donc en très bon état, de vrais toilettes qui fonctionnent, une jolie douche séparée par une porte vitrée et deux lavabos, donc largement assez de place pour étaler les affaires de ma cop... heu nos affaires. Le lit est toujours un peu dur mais un peu moins, et nous avons 2 types de coussins suivant les envies. Top. Deux grands placards, pas mal de choix de lumière aussi. Mais sur ce dernier point, les interrupteurs sont un peu étrangement placés et cela m'est arrivé souvent de devoir cliquer sur 12 boutons pour finir par éteindre les bonnes lumières. Donc nous sommes ravis de cette nouvelle chambre. Nous ne nous laissons pas abattre par cet imprévu qui nous prive de notre brevet de plongée, qu'à cela ne tienne, nous ferons nos explorations en snorkeling ! On a d'ailleurs de la chance que les maldives soit un endroit qui permette de voir une grande variété de vie sous-marine sans aller très profond. Le soir-même, on réévalue notre « plan d'attaque » pour la semaine. On commence à réfléchir aux excursions. Après un très bon repas, nous allons boire un verre au bar qui se trouve derrière la réception. Cet endroit abrite également le second restaurant ainsi que la scène où se déroulent les spectacles tous les soirs à 21h30. Le bar est très sympa, on peut s'asseoir au bord et on se retrouve au-dessus de l'eau. Il y a quelques spots de lumière et on peut donc y voir même le soir ces jolis bébés requins à pointe noir, des petites raies et d'autres poissons. C'est vraiment génial d'être là avec la personne qu'on aime à siroter un bon petit cocktail préparé par la sympathique équipe du bar. Ils sont tous très sympa, rapides et efficaces. Les cocktails sont bons, un peu coupés à l'eau (les mélanges de jus de fruits) mais ca reste très correct. Les caïpirinha sont très bonnes ! Nous sommes arrivés la veille le matin, donc nous n'avons passé que deux journées à Kani et déjà on est complètement dans le mode « paradis ». Le spectacle est sur le point de commencer mais nous avons envie d'être un peu seul donc nous partons vers notre chambre. A la réception un peu plus tôt, j'avais pu être témoin d'un client fou de rage parce que le soir on y voyait pas assez bien et que c'était « scandaleux pour un 4 tridents et les prix qui vont avec, blablabla ». Honnêtement je suis du genre à regarder dans les détails et à vite voir ce qui ne va pas (mais tout en appréciant les bonnes choses bien sûr), mais là voir cet homme s'exciter de la sorte contre la réceptionniste dans un paradis comme Kani j'ai trouvé ca vraiment surréaliste. En laissant trainer mes oreilles ici et là pendant notre séjour, j'ai eu vent de plusieurs autres personnes qui ralaient sur certains aspects du club. Ils étaient tous francais, mais c'est sans doute parce que je ne parle pas bien chinois. Ah les chinois ! Ils vont mériter un petit paragraphe, mais ce sera pour plus tard. Sur le chemin de la chambre, effectivement on y voit pas grand chose. Mais ca nous plait. Je ne pense pas qu'il faudrait transformer cet havre de paix en Las Vegas, mais bon c'est notre avis. Par contre la pénombre nous a quand même obligé à emporter avec nous notre petite lampe de poche (ou la lumière du téléphone portable, mais il est plutôt resté dans le coffre de la chambre pendant le séjour) pour pouvoir éviter de marcher sur les très nombreux bernard-l’hermite ! Quelle charmante créature qui squatte de bien beaux coquillages. La nuit justement on peut observer des groupes d'individus qui se rencontrent et font une sorte de bourse d'échange de coquillages. Excellent ! C'est d'ailleurs la nuit qu'on peut en observer de très gros. Il y a beaucoup de jolis crabes aussi, mais ils sont furtifs et rapides. Je propose à ma dulcinée de s'allonger un moment sur les transats devant notre chambre. Il n'y a personne, il fait bon, et on peut observer la belle voûte céleste. En regardant les étoiles, ma chérie me dit que ce serait super d'avoir un téléscope pour les voir de plus près. Et là je lui réponds que dans ce cas j'ai bien fait d'avoir acheté des jumelles spéciales que je sors au même moment ! Elle est ravie de la surprise et nous passons donc un moment à scruter les cieux. Ces jumelles sont excellentes, elles sont plutôt adapté à l'observation de la nature (je les ai acheté pour ca d'ailleurs, pour nos prochaines excursions) mais elles vont bien aussi pour regarder les étoiles. Et cette lune magnifique ! De plus j'utilise Google Sky Map pour avoir le nom des étoiles et des constellations sur mon téléphone (ca fonctionne avec le gps et l'orientation du téléphone, vraiment bien). C'est top, on s'éclate. La nuit est beaucoup plus calme qu'hier, nous profitons bien de cette nouvelle chambre. C'est super. Le mardi, et donc les jours suivants, nous allons donc quotidiennement explorer les fonds marins. Nous prenons le bateau à disposition deux fois par jour de temps en temps, sinon nous allons aussi explorer seuls de notre côté. Il y a près de l'île quelques coins sympas que nous avons trouvés pour observer les poissons : -Le ponton. Il y a pas mal de coraux tout le long du ponton donc pas mal de poissons y vivent. De belles variétés, et déjà des très gros poissons ! Vraiment sympa, même si on est proche des bateaux, on a quand même passé de très bons moments à cet endroit. Ma dulcinée s'est d'ailleurs fait attaquer par une balliste, c'était à mourir de rire. Ce petit poisson était pas content de notre présence et était hyper agressif. C'était marrant de voir un petit poisson énervé et essayer d'attaquer des « géants ». Haha -En face de notre chambre, un peu au large il y avait quelques rochers qui abritaient pleins de poissons aussi. On a vu une petit murène d'ailleurs ! Sinon une écrevisse qui faisait le ménage dans son trou alors qu'un poisson gardait l'entrée. Une belle collaboration -Vers les pilotis. Là on pouvait aussi observer les pointes noirs de temps en temps. On est tombé quelques fois sur des énormes raies, c'était magnifique. Par contre il y a pas mal de courant à cet endroit (en bout d'île), pourtant on ne dirait pas comme ca. Mais il faut faire pas mal d'efforts pour avancer à contre-courant. -De l'autre côté de l'île, le côté « sauvage ». On a vu aussi des raies et des requins. Mais là il y a beaucoup de coraux (morts pour la plupart), le niveau d'eau est bas. Donc c'est pas l'endroit le plus agréable mais c'était sympa car ca changeait un peu. Il y avait encore quelques autres coins mais j'en parlerait sûrement plus tard. Donc depuis mardi, cela a été notre programme principal de notre séjour. Il y a eu beaucoup d'autres choses bien sûr (les excursions par exemples) mais ça aussi je le réserve pour la prochaine partie. J'avais dit à ma compagne que nous allions partir le dimanche matin (donc un séjour de dimanche à dimanche), nous avions donc la semaine complète pour s'éclater ! Le mardi soir d'ailleurs on a enfin décidé d'aller voir le spectacle proposé le soir. Un peu avant 21h30, nous étions sur place pour boire un petit cocktail au bar. Un des GO proposait des chorégraphies sur des chansons rythmées. En le regardant, je trouvais tout cela bien ringard et proche du ridicule, mais finalement dans le bon sens. Le bougre se démenait comme un petit diable et « s'y croyait à fond ». Plus je l'observais, plus j'étais fasciné. Devant nos yeux naissait la légende de ce GO extraordinaire : Byron. Car le spectacle qui suivit donc sur le coup de 21h30, se trouvait être un spectacle de danse, mené tambours battants par mon nouveau héro Byron. J'aime bien danser mais je suis vraiment pas très fan des chorés de clips clichés, et pourtant nous avons eu beaucoup de plaisir à suivre les performances de Byron. Le genre de type qui devrait avoir un rôle dans une comédie de Will Farell, sans problème. Nous avons pris ca du côté décalé et on a passé un super moment. D'ailleurs tous les spectacles (après nous y sommes allés tous les soirs jusqu'au dernier jour) nous ont très bien diverti. A part le soir « comédie » qui était pas tellement drôle. Franchement pour des « non professionnels » et vu le temps qu'ils ont à disposition pour répéter leurs shows, c'est incroyable. Bien sûr certains pourraient râler que ce n'est pas toujours très abouti, mais il ne faut pas oublier qu'ils sont debout du matin au soir quasiment non-stop à faire leur boulot et contenter la clientèle, pour ensuite le soir faire encore le show sur scène. Je trouve cela admirable. Donc si on prend cela en considération, on ne peut qu'être reconnaissant des efforts qu'ils fournissent pour nous divertir. Cela faisait une animation très sympathique et on passait de bons moments. Ce fameux mardi on a d'ailleurs fait la fiesta toute la soirée, on a bien discuté avec Eric le chef du village, qui nous a gentiment proposé pour nous dépanner de la plongée une petite excursion de notre choix ! Classe ! Vraiment comment ne pas être reconnaissant de cette louable intention dont il n'était pas du tout obligé de nous proposer. Un grand merci pour ce geste. Ensuite on a passé la soirée avec Paris et Saif, on a bien dansé, bien rigolé et ... bien bu. Rentré tant bien que mal à 3h du mat'. Le lendemain matin le réveil était dur (à 7h30 surtout, horloge interne qui pousse à se lever tôt et profiter!). Mais on a passé une super soirée. Paris et Saif étaient géniaux! Pour la prochaine partie je vais détailler un peu notre petite excursion que nous avions choisi : le pique-nique langouste !

PRESENTATION DU SITE

×
×
  • Create New...